Des étudiants et des professionnels en kinésithérapie négligés par le gouvernement : la FNEK appelle à une manifestation nationale !

Soumis le lun, 20/10/2014 - 16:55

Suite à deux rendez-vous la semaine dernière avec les ministères en charge de l’Enseignement Supérieur et de la santé, nous continuons d’observer un manque important de communication entre eux et un désaccord quant à notre formation initiale.

Il y a peu, la FNEK et 14 autres organisations, représentants les étudiants et les kinésithérapeutes, ont finalisé une contribution sur la réforme de la formation initiale en kinésithérapie, présentée à nos ministères de tutelle mais totalement méprisé.

La réingénierie de la formation dure depuis maintenant 7 ans : est-ce à nous, futurs professionnels de santé, et à nos futurs patients, de subir les conséquences des tergiversations du gouvernement ?

Notre programme de formation date de 1989 alors que les pratiques en kinésithérapie ont évolué. Le système LMD - Licence Master Doctorat - est mis en place depuis 15 ans mais nous n’y sommes toujours pas intégrés. Nos 3 années de formation initiale, avec un volume horaire de plus de 5 années universitaires sont actuellement reconnues à bac+2.

Ces absences, d’accès à la recherche, de reconnaissance universitaire et internationale, d’avancée notable, nous privent de nombreux droits et empêchent l’équité entre tous les étudiants.

Les revendications de la FNEK dans le cadre d’une intégration universitaire future et pour répondre à ces nécessités sont les suivantes: 

  • Une première année universitaire d’orientation sélection formation majoritairement par PACES
  • Une année supplémentaire de formation initiale en IFMK avec au moins un conventionnement universitaire
  • Une formation reconnue au grade master et sanctionnée de 300 ECTS

Après un an de travail avec les autres organisations de la profession sur un projet de formation initiale complet, les étudiants veulent une avancée positive de la part du gouvernement.

Après plus de 6 ans de travail, les étudiants en kinésithérapie sont révoltés.

Après plusieurs manifestations nationales, plusieurs tentatives de groupes de travail, 2 arbitrages interministériels et des retours sur ceux-ci, les étudiants en kinésithérapie se sentent bafoués.

Nous n’acceptons pas ce gouvernement passif devant de telles injustices sociales, un gouvernement qui ne respecte pas ses engagements envers la jeunesse, qui ne refuse pas de voir des étudiants payer 8000€ de plus pour une année, qui ne rejette pas l'idée d'une sélection post baccalauréat sur dossier.

Nous ne pouvons permettre à notre profession de stagner dans un environnement en perpétuelle évolution.

De ce fait, et afin de faire enfin entendre la voix des étudiants, la FNEK appelle à une manifestation nationale le 5 novembre prochain à Paris et exige une réponse de la part du gouvernement adaptée et indispensable pour répondre aux besoins et aux attentes de la population.

Vous trouverez ci joint notre communiqué de presse ainsi que le projet de réforme finalisé.

Contacts :

Améliane MICHON

Présidente

presidente@fnek.fr

06 67 28 26 40

Annabelle MAIRESSE

1ère VP Enseignement Supérieur

etudes@fnek.fr

06 67 27 96 45 

Fichier attachéTaille
2014-10-20 CdP manifestation.pdf311.49 Ko
reforme_des_etudes__octobre_2014.pdf1.73 Mo

Commentaires

1 comments posted

Bonjour, J'avoue, je débarque

Par Bertrand (non vérifié), le mar, 28/10/2014 - 18:14.

Bonjour,

J'avoue, je débarque ici. Je lis au premier coup d'oeil ceci : "Nos 3 années de formation initiale, avec un volume horaire de plus de 5 années universitaires sont actuellement reconnues à bac+2." Cette info ne coïncide pas avec ce que j'ai lu ici http://www.cdomk33.fr/basedoc/Note_du_CNOMK_Reforme_des_etudes.pdf à savoir que nous sommes actuellement reconnu à bac+3. Peut importe, notre objectif est d'être reconnu à bac +4, pour pouvoir ensuite avoir droit au M2 (...puis thèse). Aussi, je souhaiterais connaître l'argumentaire qui permet d'affirmer que le volume horaire en trois ans équivaut au volume horaire de 5 années de fac. Ce que le collectif demandait en 2013, c'était 4 ans et 240 ects. http://www.cdomk33.fr/basedoc/37121874CP_Reingenerie_Formation_MK_08_07_...
Pour le master en 5 ans, c'est 300 ects. Or, notre formation est de 3000 heures (stages compris). S'il fallait les convertir en 300 etcs sous prétexte de nous aligner sur la fac, il faudrait alors justifier que l'ects vaut 10 heures. Sauf erreur de ma part, la règle, c'est plutôt 20 heure/ects. Sur cette base là, nous nous retrouverions avec une formation en 2,5 ans. Merci pour vos éclaircissement. Cordialement.

PS : personne ne m'a demandé si je me sentais bafoué.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et permet de lutter contre le spam.
By submitting this form, you accept the Mollom privacy policy.