Île-de-France

VP en charge de l’Île-de-France

Lucile Doyennel

Etudiante en 4e année à l’ADERF (Paris)

Mail : iledefrance@fnek.fr
Téléphone : 06.27.41.64.80

Le poste de VP IDF, qu’est-ce que c’est ?

Le poste de Vice Présidente en charge de l’Île-de-France est un poste très transversal. Il est divisé en deux parties : une partie proche du réseau, pour assurer un bon fonctionnement dans et entre les différents instituts que l’on retrouve en Île-de-France; ainsi qu’une bonne cohésion parmi tous les étudiants franciliens.
Et une partie pour faire de la représentation auprès des instances franciliennes, pour améliorer les conditions de vie étudiante, frais de scolarité, apports de nouvelles connaissances, rencontre avec des professionnels, etc.

En quoi c’est important ?

En Île-de-France, il existe 11 IFMK regroupant près d’1/4 des étudiants kinés de France. Parmi ces IFMK, certains sont publics, d’autres privés, à but lucratif ou à but non lucratif ; et deux instituts sont spécialisés pour les déficients visuels. Cela apporte une diversité à l’Île-de-France qu’il faut savoir dynamiser toute l’année; et une cohésion francilienne essentielle à perpétuer.
On travaille main dans la main avec les Bureaux des Etudiants (BDE) présents dans les 11 instituts, ainsi qu’avec de nombreuses associations franciliennes (GALA’K, KISS, BDA, COW, etc.) qui ont la force de s’améliorer chaque année, et proposent aux étudiants une pluralité d’événements divers et variés.

Missions et actions

  • Etre présent pour tous les étudiants, les BDE, les associations, m’assurer que chaque événement se passe au mieux, et répondre aux problématiques des étudiants est la priorité numéro 1 de ce poste. Continuer à perpétuer cette cohésion qui est mise en valeur en Île-de-France grâce à des événements de rencontre, de compétition, de détente, de solidarité, etc..
  • A cela s'ajoute, un gros travail auprès des instances régionales pour améliorer les conditions de vie des étudiants dans leur institut de formation, une réduction des frais de scolarité (en binôme avec le pôle S2F), et une vulgarisation du rôles des instances avec lesquels nous autres professionnels de santé nous sommes amené à travailler.
  • De plus, des travaux seront menés avec la commission IDF. La perpétuation du projet région AFEK pour réduire les frais de scolarité. Ainsi que des projets « ouverture d'esprit » et cohésion vont voir le jour avec la participation d'étudiants franciliens, et non franciliens.