Parcours International

La FNEK vous propose un parcours de formation au paysage international sous forme de Foire aux Questions ! L’international en kinésithérapie est très vaste et les problématiques abordées sont très variées. Entre les démarches pour aller en stage à l’étranger et les enjeux de la représentation, en passant par les équivalences pour exercer en France avec un diplôme étranger, les sujets ne manquent pas ! Vous trouverez ci-dessous les informations principales à connaître pour être au point sur le métier de kinésithérapeute à l’international !

Il y a de nombreuses raisons qui peuvent pousser quelqu’un à partir en stage à l’étranger. Certains le font pour découvrir de nouvelles cultures (comme pour les stages humanitaires) ou bien s’imprégner davantage d’une culture déjà appréciée. D’autres le font pour améliorer leur niveau dans la langue de leur choix. Cela peut être vu comme un moyen de se dépasser et de se donner des défis : voyager seul, s’organiser, s’autonomiser, se faire à de nouvelles habitudes, sortir de sa zone de confort.

L’un des avantages offerts par un stage à l’étranger est la possibilité de découvrir de nouvelles manières d’exercer la kinésithérapie (notamment à travers la recherche dans les stages de recherche clinique). L’immersion dans une équipe et les échanges qui en découlent permettent une ouverture d’esprit, une prise de recul et une réflexion sur sa manière de pratiquer.

La mobilité internationale, lors des événements, est l’occasion de partager et confronter les expériences. Ces moments, qui rassemblent étudiants et professionnels, permettent de tisser des liens. Il est important de créer et d’entretenir ces liens pour avancer sur les projets. Aujourd’hui, l’objectif est d’harmoniser les études à l’échelle internationale pour harmoniser la profession, ce qui, à l’avenir permettra de faciliter les échanges et la mobilité des étudiants et des professionnels à l’international.

En tant qu’étudiant en kinésithérapie vous vous posez des questions quant à la possibilité d’effectuer un stage hors de nos frontières ? Vous aimeriez élargir vos connaissances dans un contexte différent et apporter de la richesse et de la diversité à vos compétences pratiques cliniques ? Un stage à l’étranger est un projet complexe, et il est important de savoir comment bien se préparer. Pour cela, la FNEK a créé le guide du Stagiaire Kiné à l’International (SKI) qui regroupe de nombreux conseils, informations et ressources sur les différentes étapes d’une mobilité à l’international dans le cadre des études de kinésithérapie.

1 - Trouver un stage à l'étranger
2 - Organisation du stage
3 - Modalités administratives
4 - Budget et financement
5 - Logement et transports
6 - Témoignages d'étudiants

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Avant de partir en stage ou en mobilité à l’étranger, il faut connaître la manière dont fonctionne la physiothérapie dans le pays de destination. Pour cela, la FNEK propose des infographies par pays. Elles vous seront utiles pour découvrir si la profession de physiothérapeute dans le pays de votre choix vous correspond. Ces fiches regroupent une partie sur la formation initiale dispensée dans le pays, une partie sur comment y travailler, ainsi que plusieurs informations et ressources utiles à la compréhension de la physiothérapie dans ce pays.

Vous pourrez trouver une infographie pour les pays suivants : Italie, Finlande, Inde, Espagne, Danemark, Belgique, Canada, Australie, Allemagne, Argentine, Afrique du Sud, Etats-Unis, Royaume-Uni, Suisse, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Maroc, Mexique, Malte, Japon Luxembourg et Islande. Plusieurs autres pays sont abordés dans le Guide de la Mobilité Internationale, co-construit par la FNEK et le CNOMK en 2014.

Pour une mobilité professionnelle ou bien pour un stage à l’étranger, l’un des critères de sélection peut être le développement de la recherche dans le pays en question. La recherche n’est pas développée de la même manière dans tous les pays. Par exemple, la recherche est bien développée dans les pays comme l’Afrique du Sud, l’Australie, la Belgique, le Canada, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Suisse et les Etats-Unis.

Consultez ci-dessus la compilation des fiches pays pour en savoir plus sur le développement de la recherche dans le pays de votre choix et sur les possibilités de poursuite de formation qui y sont présentes.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Quentin Boulbès

Vice-Président en charge
des Affaires Internationales

Ysaline De Jotemps

Chargée de mission
Affaires Internationales