Financement de la formationMandat 2020-2021Presse

Communiqué de presse du 07/09/2020

Étudiants kinés financés,
une victoire pour le sport français

Les étudiants pratiquant un sport à haut niveau ont la possibilité de suivre, simultanément, une formation en masso-kinésithérapie. L’École Nationale de Kinésithérapie et de RÉéducation (l’ENKRE), située en région Île-de-France (94), près de l’Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP), accueille 50 d’entre eux cette année. Au mois de juillet dernier, les étudiants SHN (Sportifs de Haut Niveau) de l’ENKRE ont appris que les frais de scolarité dont ils devront s’acquitter à partir de la rentrée 2020-2021 seraient de 7267€ : cela représente une augmentation de 7037€ par rapport à l’an dernier. Pour rappel, l’ENKRE est un institut public ; depuis 2004, les régions ont la charge du financement des Instituts de Formation de Masso-Kinésithérapie (IFMK) lorsqu’ils sont publics.

La France accueillera les Jeux Olympiques de Paris dans 4 ans et ces athlètes y seront pour nous y représenter. Il est inacceptable que leur avenir soit ainsi remis en cause.

Les étudiants SHN de l’ENKRE ont donc interpellé la région Île-de-France dans une lettre ouverte, co-signée par la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK). À la suite de sa diffusion, la région Île-de-France s’est engagée à financer les SHN pour l’année 2020-2021 et demande à l’Etat de se mobiliser sur cette problématique pour trouver une solution de financement à long terme.  

La situation vécue cette année par les étudiants ne doit pas se reproduire, et ils ont besoin de se sentir soutenus. La FNEK remercie la région pour sa réactivité et ré-exprime sa volonté de trouver une solution pérenne concernant le financement des étudiants SHN.

Cette situation fait écho à celle d’autres étudiants en IFMK : les étudiants passerelles et extra-communautaires. Étant considérés comme “hors-quotas”, une grande majorité d’entre eux ne perçoivent aucune prise en charge de leurs études, alors qu’ils étudient dans des IFMK publics.

La FNEK est positionnée pour que, quel que soit leur statut, l’ensemble des étudiants des IFMK publics ou privés soit totalement financé.