Communiqué de presse – 08/11/2019

Les étudiants en kinésithérapie se positionnent en faveur de l'accès direct

L’accès direct correspond à la possibilité pour un patient d’accéder à la consultation d’un kinésithérapeute, sans prescription médicale, tout en étant remboursé selon les dispositions habituelles, chose qui n’est actuellement pas possible en France, mais existant déjà dans de nombreux pays tels que le Royaume-Uni, le Canada, le Danemark, le Brésil ou les Pays-Bas [1]. Un système qui a déjà fait preuve, dans de nombreuses études, d’un impact positif en terme d’efficience des soins mais aussi de diminution des coûts des soins de santé. [2]

Pour l’ensemble de ces raisons, et en accord avec le souhait des étudiants français en kinésithérapie, le Conseil d’Administration de la FNEK s’est positionné en faveur du développement de parcours de soin intégrant des kinésithérapeute en accès direct, le dimanche 27 octobre dernier, lors de son congrès annuel. En effet, après sondage par questionnaire de plus de 1000 étudiants en kinésithérapie, la FNEK a pu vérifier que plus de 95% des étudiants souhaitent pouvoir exercer en accès direct, en particulier dans le champ musculo-squelettique. 

Cependant, afin d’assurer la qualité des soins et la sécurité des patients, dans la mise en place de ce nouveau modèle, la FNEK va initier un groupe de travail, au sein de son réseau, pour réfléchir aux exigences nécessaires à l’acquisition des compétences pour cette évolution de l’exercice professionnel, aussi bien pour les kinésithérapeutes diplômés post-réforme (ayant déjà une formation initiale qui a évoluée dans ce sens depuis 2015) que pour les kinésithérapeutes diplômés avant 2019.

A la lumière de ces nouvelles positions, la FNEK espère maintenant pouvoir rencontrer l’ensemble des acteurs professionnels et politiques concernés par l’accès aux soins afin de pouvoir dialoguer et échanger avec eux sur ce sujet.

[1] Bury T, Stokes E. A global view of direct access and patient self referral to physical therapy: implications for the profession. Phys Ther 2013;93:449-59. http://ptjournal.apta. org/content/93/4/449.full.
[2] Anthony Demont, Aurélie Bourmaud, Amélie Kechichian & François Desmeules (2019): The impact of direct access physiotherapy compared to primary care physician led usual care for patients with musculoskeletal disorders: a systematic review of the literature, Disability and Rehabilitation,