Depuis la loi de décentralisation de 2004, les régions se sont vues confier la mission de financement des formations sanitaires et sociales, dont la kinésithérapie fait partie. D’après l’article L4383-5 du Code de la Santé Publique, elles doivent financer les frais de fonctionnement et d’équipement des instituts publics et peuvent participer au financement des instituts privés. 
La réalité n’est pas toujours celle prévue par la loi. Certaines régions profitent du règlement R6145-57 du Code de la Santé Publique pour ne pas financer les IFMK publics. 
Pour inciter les responsables politiques à s’investir dans cette mission qui est la leur, des rassemblements d’étudiants de différents IFMK d’une même région ont lieu pour sensibiliser ces derniers à leurs problématiques. Malgré les différences de statut et de frais de scolarité, l’objectif est unique et commun : obtenir un coût de formation aux frais universitaires pour tous les étudiants. Ces rassemblements sont appelés “Projet Région”.

Les Projets Région ont différents objectifs : 

Certains Projets Région se tournent également vers l’universitarisation de notre formation (comme en Bretagne et en Normandie). Les missions et objectifs de ces rassemblements ne sont pas uniques. 

Les Projets Région sont des experts des problématiques régionales, et travaillent en étroite collaboration avec le binôme S2F du Bureau National.