Il existe plusieurs dénominations pour qualifier la profession de masseur-kinésithérapeute telle que nous la connaissons en France. Que ce soit “thérapeute physique”, “physiothérapeute” ou “kinésithérapeute”, toutes ces dénominations signifient la même chose et désignent le même métier. C’est toutefois la “physiotherapy” qui est choisie pour définir la profession à l’international. Il existe cependant une exception : en Irlande, le “physiotherapist” est un kinésithérapeute tandis que le “physical therapist” désigne une profession se rapprochant de l’ostéopathie.

Selon la définition de l’Union Européenne, “une profession est réglementée lorsqu’il est nécessaire de détenir un diplôme spécifique pour accéder à la profession, de passer des examens tels que des examens d’État, et/ou de s’enregistrer auprès d’un organisme professionnel pour pouvoir l’exercer.” Ainsi, si la profession que vous exercez est réglementée dans le pays dans lequel vous souhaitez vous installer ou travailler, il faudra faire reconnaître ses qualifications professionnelles ou bien obtenir une équivalence.

En France et dans de nombreux autres pays, en tant que profession paramédicale, la physiothérapie est réglementée. Il existe plusieurs manières de demander une équivalence ou bien de faire reconnaître ses qualifications professionnelles. Cela dépend notamment du pays d’origine et du pays de destination.

Vous trouverez dans ces fiches-pays des informations sur la physiothérapie dans des pays du monde entier, mais surtout les moyens et les étapes par lesquelles il faut passer pour pouvoir exercer la physiothérapie à l’étranger avec un diplôme français.

Vous trouverez un fiche pour les pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Australie, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Finlande, Inde, Islande, Italie, Japon, Luxembourg, Malte, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Suisse, Thaïlande, Royaume-Uni (caduque) et Etats-Unis.

Les procédures et possibilités sont variables en fonction de votre pays d’origine (Union Européenne ou non) et si vous souhaitez vous installer de façon prolongée ou bien proposer vos conseils et services de façon occasionnelle. Vous trouverez sur le site ci-dessous les informations plus complètes, les textes de référence, ainsi que les services qu’il est possible de vous proposer dans cette situation.

Il est possible d’introduire une demande de reconnaissance des qualifications professionnelles grâce à la Carte Professionnelle Européenne. Cette carte virtuelle va permettre de faire reconnaître une profession réglementée dans un autre pays de l’Union Européenne. Cette procédure ne concerne pas encore beaucoup de corps de métier, mais les physiothérapeutes en font partie !