Il y a de nombreuses raisons qui peuvent pousser quelqu’un à partir en stage à l’étranger. Certains le font pour découvrir de nouvelles cultures (comme pour les stages humanitaires) ou bien s’imprégner davantage d’une culture déjà appréciée. D’autres le font pour améliorer leur niveau dans la langue de leur choix. Cela peut être vu comme un moyen de se dépasser et de se donner des défis : voyager seul, s’organiser, s’autonomiser, se faire à de nouvelles habitudes, sortir de sa zone de confort.

L’un des avantages offerts par un stage à l’étranger est la possibilité de découvrir de nouvelles manières d’exercer la kinésithérapie (notamment à travers la recherche dans les stages de recherche clinique). L’immersion dans une équipe et les échanges qui en découlent permettent une ouverture d’esprit, une prise de recul et une réflexion sur sa manière de pratiquer.

La mobilité internationale, lors des événements, est l’occasion de partager et confronter les expériences. Ces moments, qui rassemblent étudiants et professionnels, permettent de tisser des liens. Il est important de créer et d’entretenir ces liens pour avancer sur les projets. Aujourd’hui, l’objectif est d’harmoniser les études à l’échelle internationale pour harmoniser la profession, ce qui, à l’avenir permettra de faciliter les échanges et la mobilité des étudiants et des professionnels à l’international.