Le service sanitaire : qu’est-ce que c’est ?

Le service sanitaire

Les cours et les actions réalisées doivent permettre à l’étudiant de monter un projet concernant une action de prévention ciblant un public précis. L’action porte sur la prévention primaire, c’est-à-dire la promotion de comportements favorable à la santé 

Compétence à acquérir = Objectif d’enseignement et de formation relevant de la santé publique avec du contenu théoriques et des actions concrètes : 

  • Concevoir et mettre en œuvre des actions de conseil, de promotion de la santé et de prévention auprès de populations ciblées en lien avec les priorités de santé publique 
  • Acquérir et développer une posture éducative, notamment pour négocier des objectifs partagés avec une personne ou un groupe de personnes ;
  • Concevoir et mettre en œuvre une évaluation de l’action.

Le service sanitaire dure 6 semaines à temps plein sans nécessité de continuité dont moitié consacrée à l’action concrète (3 semaines). Ce temps comprend :

  • Temps de formation théorique 
  • Temps de travail personnel de l’étudiant 
  • Temps de préparation de l’action 
  • Réalisation de l’action 
  • Évaluation de l’action

Possibilité de répartir le service sanitaire sur 2 ans. 

L’action de prévention est validée par l’établissement d’inscription de l’étudiant après avis du responsable de la structure d’accueil dans lequel l’action a été réalisée. 

Pour valider le service sanitaire : acquisition et accumulation de l’ensemble des crédits d’enseignement issus des différentes unités d’enseignement concernées + validation de l’action de prévention.

Un justificatif de validation est délivré à l’issue du service sanitaire. 

Lieux possibles pour les actions

  • Etablissements d’enseignement primaire, secondaire et supérieur, ainsi que centres de formation militaire ;
  • Etablissements de santé et médico-sociaux, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, maisons de santé et centres de santé ;
  • Structures d’accompagnement social notamment crèches, centres de protection maternelle et infantile, centres d’hébergement et de réinsertion sociale ;
  • Structures associatives ;
  • Entreprises ;
  • Administrations ;
  • Organismes du ministère de la défense ;
  • Lieux de prise en charge judiciaire et de privation de liberté.

Elles sont réalisées prioritairement auprès de publics relevant de dispositifs d’éducation. 

Cadrage du service sanitaire

Convention signée entre l’établissement d’accueil pour l’action de prévention, l’institut de formation et l’étudiant.

Indemnité forfaitaire des frais de déplacement = 130 euros brut pour toute la durée de la réalisation de l’action concrète par l’intermédiaire de l’institut de formation. 

Pour la réalisation de l’action concrète, comme sur temps de stage, indemnité dans les mêmes conditions que celles de stage (K2/K3 = 30 euros/ semaine, K4/ K5 = 40 euros par semaine).

Service sanitaire est obligatoire pour la promotion entrant en première année de formation de kiné à la rentrée 2018. A compter de la rentrée 2018 les instituts assurent qu’au moins une promotion effectuera le service sanitaire.  

L’action concrète de prévention est réalisée au cours de la deuxième année de kinésithérapie. Toutefois il est possible d’y déroger, notamment pour des raisons liées à leur organisation pédagogique ou à la mise en oeuvre de projets pédagogiques. 

Pour la formation en masso-kinésithérapie définie par l’arrêté du 2 septembre 2015 susvisé, la formation théorique des étudiants à la prévention et à la préparation de l’action de prévention est intégrée notamment aux unités d’enseignement :

  • UE1 « Santé publique »
  • UE2 « Sciences humaines et sociales »
  • UE8 « Méthodes de travail et méthodes de recherche »
  • UE18 « Physiologie, sémiologie et physiopathologie spécifiques »
  • UE23 « Interventions spécifiques en kinésithérapie »
  • UE24 « Intervention du kinésithérapeute en santé publique »
  • UE31 « Gestion de projet, initiative innovante et engagement étudiant »

L’action de prévention est intégrée aux unités d’enseignement :

  • UE11 et UE30 « formation à la pratique masso-kinésithérapique ».


Arrêté du 12 Avril 2018 : Service sanitaire pour les études de santé, articles 2, 3, 4, 6, 7, 8, 10, 14 et annexe 1 : unités d’enseignement