Depuis la loi de décentralisation de 2004, les régions se sont vues confier la mission de financement des formations sanitaires et sociales, dont la kinésithérapie fait partie. D’après l’article L4383-5 du Code de la Santé Publique, elles doivent financer les frais de fonctionnement et d’équipement des instituts publics et peuvent participer au financement des instituts privés. 
La réalité n’est pas toujours celle prévue par la loi. Certaines régions profitent du règlement R6145-57 du Code de la Santé Publique pour ne pas financer les IFMK publics. 
Pour inciter les responsables politiques à s’investir dans cette mission qui est la leur, des rassemblements d’étudiants de différents IFMK d’une même région ont lieu pour sensibiliser ces derniers à leurs problématiques. Malgré les différences de statut et de frais de scolarité, l’objectif est unique et commun : obtenir un coût de formation aux frais universitaires pour tous les étudiants. Ces rassemblements sont appelés “Projet Région”.

Les Projets Région ont différents objectifs : 

Certains Projets Régions se tournent également vers l’universitarisation de notre formation (comme en Bretagne et en Normandie). Les missions et objectifs de ces rassemblements ne sont pas uniques. 

Les Projets Régions sont des experts des problématiques régionales, et travaillent en étroite collaboration avec le binôme Stratégie de Financement de la Formation au sein du Bureau National. 

RAPLIKE

Pays de la Loire

Qu'est ce que le RAPLIKE ?
C'est le projet région de la région Pays de la Loire, qui sert donc à défendre et représenter les étudiants ligériens Concrètement qu'est-ce que l'on fait ? On cherche à faire en sorte que tous les étudiants de la région puissent bénéficier des frais et des avantages universitaires. Quelles actions avons-nous menées ? Passage des frais de scolarité à Laval de 2700€ à 170€ (équivalents aux frais Universitaires), rencontres avec des élus locaux.
Qui sommes-nous ?
Nous sommes 8 étudiants venant de Nantes et Laval.

ONEK

Normandie

Organisation Normande des Étudiants en Kinésithérapie
Nous militons pour la reconnaissance de notre diplôme de Kiné comme grade master par la considération de notre première année d’étude. Nous voudrions aussi obtenir une revalorisation de nos frais de scolarité qui s’élèvent à 4700€ par an soit 18800€ les 4 années, et ainsi lutter contre la précarité étudiante. De manière générale l’ONEK défend les droits des étudiants Kinés Normands notamment par un juste accès aux services universitaires. Le bureau régional comporte 7 étudiants, chacun des trois IFMK normand y est représenté par ces étudiants. Enfin, un peu plus de 50 étudiants sont membres actifs au sein de l’ONEK et participent à nos actions au travers des groupes de travail.

Féber

Bretagne

La Fédération Bretonne des Étudiants en Rééducation
La Fédération Bretonne des Étudiants en Rééducation (FéBER) représente plus de 800 étudiants en ergothérapie, pédicurie-podologie et masso-kinésithérapie de l’IFPEK de Rennes et de l’IFMK de Brest. Ce projet région, fondé en janvier 2018, a pour objectifs de défendre les droits des étudiants en rééducation de Bretagne, de promouvoir leurs formations ainsi que de favoriser le développement de l’interprofessionnalité.