Passage de la première année à la deuxième année de kinésithérapie

  • La validation de l’équivalent de 52/60 ECTS permet un passage en année supérieur accompagné ou non de dettes. 
  • La validation de 15 à 52/60 ECTS permet à l’étudiant de redoubler en gardant le  bénéfice des unités d’enseignement déjà validées. Le directeur peut autoriser ces étudiants, après avis de la Commission Attribution des Crédits, à suivre quelques unités d’enseignement de l’année supérieure.
  • En dessous des 15/60 ECTS validés, l’étudiant est dans l’impossibilité de redoubler.

Dans le cas où l’étudiant aurait déjà redoublé une première fois il peut être autorisé par son directeur, ou par le directeur d’un autre institut dans le cas d’un transfert d’IFMK, à faire un second redoublement après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles. 

Dans le cas contraire ils ne poursuivent pas la formation.

(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007, Titre I : Formation et certification, article 14)

Passage de la deuxième à la troisième année de kinésithérapie

Le passage de la 2ème à la 3ème année est uniquement possible dans le cas de la validation de la totalité des unités d’enseignement et d’intégration de la première et de la deuxième année ainsi que la validation de tous les stages. Dans le cas de la non validation d’un stage il est possible pour l’étudiant de le rattraper avant la rentrée en 3ème année. 

Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois en gardant le bénéfice des unités d’enseignement déjà validées. 

Dans le cas où l’étudiant aurait déjà redoublé une première fois il peut être autorisé par son directeur, ou par le directeur d’un autre institut dans le cas d’un transfert d’IFMK, à faire un second redoublement après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles. 

Si toutes les dettes ne sont pas validés à la fin de la deuxième année, l’étudiant a la possibilité de les repasser en étant réinscrit administrativement en deuxième année sur autorisation du directeur d’institut après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles. 

Dans le cas contraire, ils ne poursuivent pas la formation. 

(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007, Titre I : Formation et certification, article 15)

Passage de la troisième à la quatrième année de kinésithérapie

  • La validation de l’équivalent de 52/60 ECTS permet un passage en année supérieur accompagné ou non de dettes. 
  • La validation de 15 à 52/60 ECTS permet à l’étudiant de redoubler en gardant le bénéfice des unités d’enseignement déjà validées. Le directeur peut autoriser ces étudiants, après avis de la Commission Attribution des Crédits, à suivre quelques unités d’enseignement de l’année supérieure.
  • En dessous des 15/60 ECTS validés l’étudiant est dans l’impossibilité de redoubler.

Dans le cas où l’étudiant aurait déjà redoublé une première fois il peut être autorisé par son directeur, ou par le directeur d’un autre institut dans le cas d’un transfert d’IFMK, à faire un second redoublement après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles. 

Dans le cas contraire ils ne poursuivent pas la formation.

(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007, Titre I : Formation et certification, article 16)

Fin de quatrième année de kinésithérapie

La présentation devant le jury d’attribution diplôme d’état de masso-kinésithérapie est uniquement possible dans le cas de la validation de la totalité des unités d’enseignement et d’intégration des septs premiers semestres ainsi que la validation de tous les stages, soit 210 crédits européens sur 240. Dans le cas de la non validation d’un stage il est possible pour l’étudiant de le rattraper avant la rentrée en 3ème année. 

Les candidats ayant acquis l’ensemble des compétences et des connaissances sont déclarés reçus au diplôme d’Etat de masseur-kinésithérapeute et reçoivent les 240 ECTS.

Les étudiants qui ne répondent pas à ces critères sont admis à redoubler une fois en gardant le bénéfice des unités d’enseignement déjà validées. 
Dans le cas où l’étudiant aurait déjà redoublé une première fois il peut être autorisé par son directeur, ou par le directeur d’un autre institut dans le cas d’un transfert d’IFMK, à faire un second redoublement après avis de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles. 
Dans le cas contraire, ils ne poursuivent pas la formation. 

Les étudiants qui n’ont pas été reçu au diplôme d’Etat sont autorisés à s’inscrire aux unités d’enseignement manquantes pour les valider et se présenter une nouvelle fois devant le jury d’attribution du diplôme d’Etat. Les modalités de leur reprise de formation sont organisées par l’équipe pédagogique, la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles en est informé. 
Chaque étudiant inscrit a le droit à se présenter à deux sessions des éléments constitutifs du semestre 8 (unités d’enseignement et stage) dans les deux années qui suivent la fin de la scolarité de la promotion dans laquelle l’étudiant était inscrit pour la première session, hors d’interruption de scolarité.

(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007, Titre I : Formation et certification, articles 18, 21 et 22)

Réorientation

Lorsqu’un étudiant fait le choix de se réorienter, un bilan global de ses résultats avec la mention des crédits européens correspondants aux unités d’enseignement validées lui est communiqué. 


(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant l’arrêté du 21 avril 2007, Titre I : Formation et certification, article 17)