Combien de temps dure une interruption d’études ?

Une interruption d’étude, quel qu’en soit le motif, ne peut excéder trois ans durant lequel l’étudiant conserve le bénéfice des notes obtenues antérieurement à celle-ci = reprise à l’année de formation à laquelle s’était arrêtée l’étudiant.

Après cette période, l’étudiant perd le bénéfice des validations acquises mais conserve néanmoins le bénéfice des épreuves de sélections pendant deux années supplémentaires = après 4 ou 5 années d’interruption d’études reprise de la formation en première année de kiné.

Quand débute une interruption d’études ?

Une interruption d’étude peut-être demandée à n’importe quel moment de la formation. Elle débute dès la réception de la demande par le directeur de l’institut. 

Néanmoins un étudiant devant être convoqué devant la section compétente pour le traitement des situations disciplinaires ou devant la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants, devra d’abord y paraître avant que l’interruption d’étude soit effective.

Quelles sont les modalités pour une demande d’interruption d’études ?

La demande doit être adressé au directeur de l’institut. Il est conseillé de le faire par lettre recommandée. La demande est obligatoirement acceptée elle ne peut-être refusée. 

Une interruption d’étude ne nécessite pas un motif particulier, elle peut-être demandée sur simple souhait de l’étudiant.

Le statut d’étudiant est-il conservé ?

Non, c’est la différence avec une période de césure. Lors d’une interruption d’étude le statut d’étudiant et les avantages qu’il implique ne sont pas conservés.

Comment se passe la reprise de la formation ?

Le directeur de l’institut définit les modalités de reprise de la formation après une interruption d’étude, il en informe la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles d’étudiants.

Puis-je faire plusieurs interruptions d’étude au cours de ma formation de masso-kinésithérapie ?

Non, une interruption d’étude n’est possible qu’une fois pour toute la durée de la formation. Elle n’est pas cumulable avec une année de césure. 

(Arrêté du 17 avril 2018 modifiant arrêté du 21 avril 2007, Titre II : de la Formation, Chapitre II : Interruption de la formation, Article 48)